Glycémie capillaire, quand et comment surveiller son taux de glucose ? 

La glycémie capillaire est une méthode de mesure de la glycémie qui consiste à ponctionner du sang au niveau des vaisseaux capillaires. Elle est majoritairement indiquée chez les personnes diabétiques. Son résultat s’exprime en grammes de sucre par litre de sang (g/L).


Quels sont les taux normaux de glycémie ?

A jeun, le taux de glycémie doit se situer entre 0,80 et 1,30 grammes par litre de sang.
En période post-prandiale (jusqu’à 2h après le début du repas), il doit osciller entre 1,30 et 1,60 g/L.

Pourquoi faire une glycémie capillaire ?

Pour mesurer les effets de variables comme l’alimentation, l’activité physique ou le stress sur le taux de glucose dans le sang. Il permet également de contrôler les déséquilibres et d’ajuster le traitement en cas :
D’hypoglycémie (pas assez de glucose dans le sang)
Ou d’hyperglycémie (trop de glucose dans le sang)

Comment faire une glycémie capillaire ?

Il est très facile de réaliser une autosurveillance glycémique. Pour ce faire, vous aurez besoin d’un lecteur de glycémie (glucomètre), d’un stylo auto-piqueur, de lancettes stériles et de bandelettes.

  1. Allumez le glucomètre et insérez-y une bandelette
  2. Fixez la lancette sur le stylo auto-piqueur 
  3. Piquez le bout d’un de vos doigts
  4. Et déposez la goutte de sang sur la bandelette
  5. Le glucomètre vous indiquera instantanément le résultat

Quand faire la glycémie capillaire ?

Les fréquences de contrôle de la glycémie varient selon le type de diabète : type 1, type 2 ou gestationnel.

Le diabète de type 1

Si vous êtes diabétique de type 1, vous devez contrôler votre glycémie 6 fois par jour : 

  • Avant chaque repas
  • 2h après chaque repas

Cette analyse vous permettra d’ajuster vos doses d’insuline

Vous pouvez aussi contrôler votre glycémie en continu grâce à un capteur sous-cutané : il émet un signal électrique à un transmetteur, qui le communique au récepteur capable ensuite de lire le résultat.

Le diabète de type 2

Si vous êtes diabétique de type 2, trois cas de figure sont possibles.

  • Le traitement non hypoglycémiant. Dans ce cas, une prise de sang trimestrielle est suffisante.
  • Le traitement sous sulfamides hypoglycémiants ou glinides. Ici, la glycémie capillaire se fait 3 fois dans la journée, un seul jour par semaine (pensez à changer de jour chaque semaine) : 
    • Juste avant le petit-déjeuner
    • 2h après
    • Puis 7h après
  • Le traitement à l’insuline. Dans cette situation, la fréquence dépend du nombre et du type d’injection.
SchémaNombre et type d’injectionGlycémie capillaire
Basal1 injection d’insuline lente1 glycémie capillaire avant le dîner
Basal +2 injections :
1 insuline lente (matin ou soir)
1 insuline rapide lors d’un repas
3 glycémies capillaires :
Avant le dîner
Avant l’injection et 2h après
Basal ++3 injections :
1 insuline lente (matin ou soir)
1 insuline rapide lors de 2 repas
5 glycémies capillaires :
Avant le dîner
Avant chaque injection et 2h après
Basal / Bolus4 injections :
1 insuline lente (matin ou soir)
1 insuline rapide à chaque repas
6 glycémies capillaires :
Avant chaque repas et 2h après

Le diabète gestationnel

Si vous faites du diabète gestationnel (ou diabète de grossesse), les normes sont plus exigeantes.

  • Glycémie à jeun : entre 0,75 et 0,95 g/L (au lieu de 0,80 – 1,30).
  • Glycémie post-prandiale : entre 0,95 et 1,20 g/L (au lieu de 1,30 – 1,60).

Ainsi, il est recommandé de réaliser 4 glycémies capillaires par jour : 

  • A jeun
  • 2h après le petit-déjeuner
  • 2h après le déjeuner 
  • Et 2h après le dîner