Diabète et surpoids

Entre le surpoids et le diabète, c’est un peu l’histoire de l’œuf et de la poule, difficile de savoir lequel des deux se manifeste en premier puisque le surpoids est un facteur de risque du diabète et qu’une grande majorité des diabétiques sont en surpoids1. Surpoids et diabète sont donc intimement liés2 mais quel est le lien véritable, peut-on diminuer le risque de diabète ou contrôler ce dernier en perdant du poids, et enfin, quelles sont les bonnes habitudes à prendre ? Découvrons ensemble quelles sont les réponses à ces questions.

LE SURPOIDS, UN FACTEUR DE RISQUE MAJEUR

Lorsque l’on parle de diabète, il faut différencier le diabète de type 1, du type 2. Le premier est lié à une destruction des cellules β du pancréas, productrices d’insuline. Le second est induit par une résistance progressive de notre organisme à l’insuline. Dans un cas comme dans l’autre il existe une composante génétique de la maladie mais dans le cas du diabète de type 2 les facteurs environnementaux jouent un rôle majeur dans l’apparition de la maladie2. On observe depuis plusieurs années, une augmentation du nombre de personnes atteintes de diabète de type 2. Le vieillissement de la population est une première explication. L’évolution du mode de vie en est une autre, favorisant souvent l’association alimentation déséquilibrée et sédentarité, responsables d’une augmentation du surpoids et d’obésité dans la population mondiale1,3. L’adiposité (excès de graisse) est donc un facteur de risque majeur du diabète de type 2, qu’elle se manifeste par un surpoids, une obésité ou une obésité abdominale (excès de graisse localisé sur l’abdomen)2,3. On sait aujourd’hui que l’accumulation de graisse autour de l’abdomen va favoriser l’apparition progressive de l’insulino-résistance responsable du diabète de type 23.

On parle de surpoids pour un indice de masse corporelle (IMC) égal ou dépassant 25 kg/m², d’obésité pour un IMC ≥ 30 kg/m² et d’obésité abdominale pour un périmètre abdominal de 94 cm chez un homme et 80 cm chez une femme2. Savoir comment mesurer son périmètre abdominal.https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/diabete-comprendre/causes-facteurs-favorisants#text_12725

CONTRÔLER SON POIDS, UN ATOUT POUR MIEUX VIVRE SON DIABÈTE

La modification de l’hygiène de vie et l’adoption de bonnes habitudes nutritionnelles constituent un des piliers de la prévention mais aussi de la prise en charge du diabète de type 2.
Elles vont contribuer au bon contrôle du diabète et au ralentissement de son évolution, notamment en diminuant le risque de complications3.
Celle-ci repose sur 3 points clés : une alimentation équilibrée, la pratique d’une activité physique régulière et une perte de poids si nécessaire.
La mise en place des règles hygiéno-diététiques doit être faite avec son médecin traitant. Par une information claire et en connaissance des habitudes de son patient, il définit avec lui comment mieux équilibrer son alimentation quotidienne et perdre du poids s’il est en surpoids.
Il s’agit à travers des règles simples d’obtenir une alimentation la moins grasse et sucrée possible. Les légumes et fruits ont une place prépondérante dans l’alimentation, ainsi que l’apport quotidien de glucides adéquates (féculents complets et légumineuses)4,5. Pour plus d’information https://www.ameli.fr/mayenne/assure/sante/themes/diabete/diabete-vivre-quotidien/equilibre-alimentaire/diabete-alimentation-fondamentaux#text_49123).

TRAITEMENT MÉDICAMENTEUX : PERTE OU PRISE DE POIDS6


L’insuline et les antidiabétiques qui stimulent la sécrétion insulinique, peuvent favoriser une prise de poids. L’insuline étant de nouveau fonctionnelle, elle assure le transport en sucre dans les organes, induisant la production de graisse. Une prise de poids peut être observée. A l’inverse, d’autres classes thérapeutiques, peuvent entraîner une perte de poids. Mais il faut rappeler que l’usage d’un médicament repose sur l’ensemble des bénéfices tels que son action sur le taux d’hémoglobine glyquée et ses bénéfices cardiovasculaires potentiels. Les consultations de suivi avec le médecin traitant vont permettre d’évaluer la pertinence du traitement en cours, ou de le modifier.

BONNES HABITUDES NUTRITIONNELLES : QUELQUES CONSEILS CLÉS 

Évoquer l’équilibre alimentaire avec un patient en surpoids rime souvent avec contraintes, stigmatisation et perte de plaisir. Pourtant les recommandations nutritionnelles sont souvent simples, le plus souvent faciles à appliquer et il existe aujourd’hui de nombreux outils et service qui permettent de les mettre en application. En guise de rappel, voici quelques conseils sur les bonnes habitudes à adopter :

1- Réduire la consommation de certains aliments5 :
Le sel : Il est conseillé de limiter sa consommation à 5 g/j maximum
La charcuterie : à défaut de pouvoir s’en passer, réduire la consommation à 150 g/semaine
Les boissons et produits sucrés ou ultra-transformés
L’alcool : Une consommation maximum de 2 verres par jour et pas tous les jours est conseillée
La viande rouge : Limiter à 500g/semaine

2- Privilégier5:
Les huiles telles celles de Colza, de noix ou d’olive
Les féculents complets de préférence aux féculents blancs
Le poisson : 2 fois par semaine dont un poisson gras (harengs, maquereau, saumon, sardines)
Les produits laitiers : 2 fois par jour pour les adultes

3- Augmenter5:
Les fruits et légumes à raison de 5 portions minimum par jour
Les légumes secs (lentilles, haricots, pois chiches…)
Décrypter les étiquettes en utilisant le nutriscore ou des applications prévues à cet effet4
Pratiquer une activité physique d’intensité modérée de façon régulière (30 minutes quotidiennes)2.

1. Fumeron F. De l’obésité au diabète de type 2 : épidémiologie et physiopathologie. SCIENCES DES ALIMENTS, 25(2005) 339-347.
2. Assurance maladie. Causes et facteurs favorisant du diabète. Disponible sur https://www.ameli.fr/assure/sante/themes/diabete-comprendre/causes-facteurs-favorisants#text_12725. Dernière consultation le 08.04.22
3. HAS. Prévention et dépistage du diabète de type 2 et des maladies liées au diabète. Actualisation du référentiel de pratiques de l’examen périodique de santé. 2014.
4. Assurance maladie. Diabète et poids. Un équilibre à trouver. Disponible sur https://www.ameli.fr/mayenne/assure/sante/themes/diabete/diabete-vivre-quotidien/sante-quotidien/diabete-et-poids-un-equilibre-trouver. Dernière consultation le 08.04.2022.
5. Plan National Nutrition Santé. Les recommandations. Accessible sur https://www.mangerbouger.fr/l-essentiel/les-recommandations-sur-l-alimentation-l-activite-physique-et-la-sedentarite. Dernière consultation le 03.05.2022
6. Coudreau S. Traitement Antidiabétiques et prise de poids. Réalités en Nutrition et en Diabétologie • N° 21 • Octobre 2009.

FR22DI00114 – Octobre 2022