Le diabète de type 1 : quelles potentielles complications ?

Le diabète de type 1 est une maladie du système immunitaire qui attaque les cellules pancréatiques de l’organisme. Des complications peuvent apparaître.

Elles peuvent se manifester immédiatement ou plus tardivement. Les jeunes aussi, peuvent être sujets à ces complications. Tour d’horizon.

Les complications du diabète de type 1 à court terme

Ce sont des complications aiguës qui peuvent se matérialiser par des malaises de forme grave. Elles peuvent survenir suite à un traitement non adapté à l’alimentation ou à la pratique du sport.

L’acidocétose diabétique se manifeste lorsque le sucre s’accumule dans le sang et n’est pas régulé par une hormone appelée insuline. Pour remplacer le sucre et produire de l’énergie, le corps va utiliser des lipides. Ces acides gras peuvent provoquer une déshydratation sévère, des nausées et vomissements, des douleurs au niveau du ventre, du mal à respirer, de la confusion et, dans les cas les plus graves, le coma. Dans ce cas, une hospitalisation est nécessaire (c'est la première cause de décès liée au DT1).

Lorsque le taux de sucre dans le sang devient trop élevé et qu’il est associé à une infection, le patient atteint de diabète de type 1 peut souffrir d’une importante déshydratation, d’une chute de sa pression artérielle, être sujet à une confusion ou des étourdissements et tomber dans un coma « hyperosmolaire ». Cette complication nécessite, elle aussi, une hospitalisation en urgence et une réhydratation immédiate.

Les complications du diabète de type 1 à long terme

La probabilité de déclencher des complications à long terme dépend de plusieurs facteurs qui peuvent être héréditaires, liées au sexe, à l’alimentation, au sport ou encore à l’usage du tabac. Ces complications peuvent se manifester par une altération microvasculaire (des petits vaisseaux sanguins) ou macro vasculaires (des artères plus importantes).

L’atteinte des petits vaisseaux peut avoir des conséquences sur la rétine, causer une insuffisance rénale ou provoquer des fourmillements dans les pieds et les jambes. Les complications microvasculaires peuvent aussi avoir des effets sur la cicatrisation des plaies, plus lente.

Quant aux complications macro vasculaires, elles peuvent causer un infarctus ou un accident vasculaire cérébrale. Cela est dû au rétrécissement des vaisseaux qui engendrent une mauvaise circulation du sang. Certaines mutations génétiques peuvent s’attaquer à d’autres organes, comme la thyroïde par exemple.

Les complications du diabète de type 1 chez l’enfant

Sur cette population, l’acidocétose a permis de détecter environ 30% de diabétiques de type 1. A long terme, ces complications peuvent avoir pour conséquences des troubles de la vision, une atteinte du système nerveux ou des maladies du rein. Les complications les plus graves peuvent nécessiter une hospitalisation en urgence. C’est pourquoi, il est essentiel de les diagnostiquer le plus en amont possible.

En définitive, et pour éviter de graves complications, il est très important de détecter les symptômes rapidement afin d’y apporter un traitement efficace. Pour cela, le meilleur moyen est de rester attentif et de se documenter sur le diabète.

·