Article

"J'ai peur que mon diabète représente un poids pour ma famille."

Claude Colas

Textes écrits sous la supervision du Docteur Claude Colas

Endocrinologue/Diabétologue libérale, Paris

"J'ai peur que mon diabète représente un poids pour ma famille."

Il n’est pas facile d’accepter que l’on ait une maladie à vie comme le diabète. Et si, en plus, cela signifie devoir dépendre de son entourage, alors cela peut s’avérer encore plus difficile. Toutefois, dites-vous qu’il n’y a aucune obligation à « accepter » votre diabète immédiatement. C’est un long cheminement et certaines personnes peuvent mettre 20 ans pour y arriver.

Si votre diabète est bien soigné et qu’il n’a pas d’impact sur votre vie quotidienne, c’est bien normal que vous ne vous voyiez pas comme une personne malade. L’essentiel, pour vivre sereinement, est d’intégrer le nouveau mode de vie qui va avec votre diabète.

Etat des lieux - Diabète et famille

Pour visualiser l’ensemble de l’étude Dawn 2, cliquer ICI

Vous avez peur que votre diabète représente une trop grosse contrainte pour votre conjoint ou conjointe ? Vos enfants ? Dites-vous que, pour eux, c’est votre santé qui prime et qu’ils sont prêts à changer leurs habitudes, pour vous accompagner vers un mieux-être. Votre conjoint ou conjointe sera même ravi de préparer des plats équilibrés pour vous deux, car ce sera l’occasion pour lui ou elle d’entretenir aussi sa ligne. Et vos enfants peuvent se sentir valorisés s’ils sentent qu’ils vous sont utiles dans la gestion de votre maladie.

En cas de perte d’autonomie et d’isolement, n’hésitez pas à constituer un dossier de demande d’Aide Personnalisée à l’Autonomie, avec l’aide de votre médecin. Ainsi, vous pourrez bénéficier de soins à domicile et de la livraison de vos repas.

Enfin, si vous traversez des périodes de stress ou un épisode dépressif, n’attendez pas pour en parler avec votre médecin. Il existe des solutions pour tout et, de plus, le stress joue un rôle déstabilisant sur votre glycémie donc ne le laissez pas s’installer.

À retenir

Accepter que l’on soit atteint de diabète peut prendre du temps. L’important, c’est que vous appreniez à composer avec la maladie. Quant à vos proches, ne craignez pas de les ennuyer avec ça, ils seront heureux de vous accompagner face à la maladie et de se sentir utiles.

Date de mise à jour : 14/11/2017

suggestion d’articles

"Il paraît que pour bien vivre avec mon diabète, je dois d'abord accepter ma maladie ..."

Le processus d’acceptation de la maladie est très lent, il peut parfois prendre plusieurs années. Alors, dites-vous que rien ne presse, que vous avez tout le temps d’apprendre à vivre avec. Ce qui...

"J'ai souvent des petits coups de blues, est-ce normal ?"

Tout d’abord, il est parfaitement normal d’avoir des hauts et des bas (comme pour les glycémies), même lorsque l’on n’est pas malade car la vie est ainsi faite. Mais il est vrai aussi que le diabè...

Education thérapeutique : comment peut-elle favoriser l'autonomie des patients ?

En matière de diabète, la plupart des professionnels reconnaissent que les simples informations ne suffisent pas : l’éducation thérapeutique permet d’améliorer la gestion de la maladie par le patient,...