Article

"Parfois, j'aimerais parler de mon diabète avec quelqu'un qui me donne un point de vue extérieur."

Claude Colas

Textes écrits sous la supervision du Docteur Claude Colas

Endocrinologue-Diabétologue libérale, Paris

Parfois, j'aimerais parler de mon diabète avec quelqu'un qui me donne un point de vue extérieur

Parce que vous pouvez avoir besoin de parler de vos états d’âme avec une personne neutre, qui ne fait pas partie de votre entourage, vous aimeriez peut-être que votre diabétologue soit plus disponible. Et si vous avez noué une relation de confiance avec lui, c’est une très bonne chose, mais il peut être pris par le temps, entre les glycémies à analyser et votre traitement à ajuster. Dans ce cas, il peut être bénéfique de consulter un psychothérapeute.

Vous pouvez demander à rencontrer un psychologue ou un psychiatre, gratuitement, à l’hôpital le plus proche de chez vous. Vous pouvez également demander à votre médecin de famille de vous recommander quelqu’un qui a son cabinet privé. Sachez alors que, s’il s’agit d’un psychologue, la séance ne vous sera pas remboursée, mais s’il s’agit d’un psychiatre conventionné, alors la Sécurité sociale et votre mutuelle vous rembourseront les consultations.

Quant à vos enfants, vous pouvez tout à fait leur parler de votre diabète, en évitant de les inquiéter. Au contraire, le fait d’en discuter avec eux peut tout à fait désamorcer les craintes qu’ils avaient face à une maladie qui leur était inconnue.

Enfin, si vous souhaitez échanger avec d’autres personnes diabétiques, renseignez-vous sur le site de l’Association française des diabétiques, pour trouver l’association la plus proche de chez vous. Pour cela, rendez-vous sur www.federationdesdiabetiques.org

À retenir

Avec votre diabétologue, un psychologue, un psychiatre ou d’autres diabétiques, cela peut vous faire du bien d’échanger au sujet de votre maladie pour désamorcer les coups de blues. Et n’ayez pas peur d’en parler à vos enfants avec des mots de leur âge, cela les rassurera.