Article

Besoin de conseils pour un repas de fête équilibré ?

Besoin de conseils pour un repas de fête équilibré ?

C’est bientôt les fêtes de fin d’année et vous vous posez des questions sur ce que vous allez bien pouvoir manger et boire ? Nous vous donnons des réponses et vous proposons deux menus équilibrés revus par une diététicienne.

Y a-t-il des aliments de fêtes à privilégier pour un diabète équilibré ?

Il est important de connaître la composition des aliments et des plats servis, afin de pouvoir compenser les éventuels écarts. Par exemple, proposez des aliments peu gras à l'apéritif pour pouvoir profiter pleinement de la bûche de Noël au dessert. Et de façon générale, faites-vous plaisir en mangeant un peu de tout !

Privilégiez toujours les légumes, les fruits et les viandes maigres. Les fruits de mer et crustacés sont tout à fait indiqués car ils sont très peu caloriques. Les repas de fêtes contiennent souvent moins de glucides que les repas quotidiens. Accompagnez votre plat principal d'un féculent en veillant aux quantités.

Si je suis invité chez des amis pour le réveillon du 31 décembre ? Comment faire ?

Entre les collègues, les parents d'élèves, les amis de longue date et les gens du quartier, les dîners sont fréquents et les occasions de sortir sont nombreuses. Si vous êtes invité chez des copains, vous pouvez trouver cela indélicat de commander un menu spécial. Toutefois, vos hôtes seront probablement plus rassurés si vous les prévenez et que vous ne laissez pas la moitié de votre assiette le soir du dîner. En famille, vous ne devez pas hésiter à rappeler que vous êtes diabétique. Proche de vous, ils se sentent forcément concernés par votre bien-être.

Ai-je le droit de manger du chocolat et dans quelle quantité ?

Oui, vous pouvez mais dans des quantités raisonnables ! Les produits, appelés « sans sucre », n'ont pas d'intérêt documenté dans le cadre d'un diabète et/ou d'un surpoids et ne paraissent pas devoir être conseillés. Donc il n'est pas nécessaire de prendre des chocolats sans sucres dits « pour diabétique » dont le goût est souvent altéré.

Sans en abuser, consommez le chocolat à la fin d'un repas. Veillez à ce que ce repas ne soit pas trop gras et suffisamment riche en fibres : ceci vous permettra de limiter la hausse de la glycémie après repas.

Le conseil est le même pour les enfants ayant un diabète, un carré de chocolat pris en fin de repas riche en fibres n'aura pas d'effet sur la glycémie. En cas d'une consommation plus importante, vous pourrez faire des équivalences glucidiques avec le dessert du repas ou ajuster la dose d'insuline rapide (demandez conseil à votre diabétologue).

Pendant les fêtes, les repas sont copieux, s'éternisent ? Comment adapter mon traitement avec ces horaires décalés ?

Dans la mesure du possible, adaptez votre traitement. Rappelez-vous que la glycémie ne monte pas tant par la quantité de glucides ingérés que par la longueur du repas. La réelle glycémie postprandiale des repas de fête doit être prise 4 heures après le début du repas…

Combien de verres d'alcool puis-je boire ? Et à quel moment pour ne pas risquer une hypoglycémie ou une hyperglycémie ?

Un excès d'alcool peut provoquer une hypoglycémie sévère. C'est pourquoi il est préférable d'associer la prise d'alcool à un apport glucidique (repas, biscuits apéritifs, toasts…).

Les recommandations concernant la consommation d'alcool pour un patient diabétique sont les mêmes que pour tous, c'est-à-dire :

  • Moins de 3 unités d'alcool par jour pour un homme,
  • Moins de 2 unités d'alcool par jour pour une femme.

1 unité d'alcool correspond à 10 g d'éthanol, c'est-à-dire un ballon de vin (10 cl), 6 cl de porto, 1 coupe de champagne (10 cl), ½ bière (25 cl), 3 cl de whisky ou 3 cl de pastis. Donc oui, vous pourrez bien trinquer le soir du réveillon, mais pensez à manger quelques petits fours en même temps !           

Besoin de conseil pour un repas de fête équilibré ?

Téléchargez le PDF

Date de mise à jour : 18/12/2014